Roger Tardy

Roger TARDY  Né en 1924 à Bois d'Amour (Jura), une bourse de la République lui donne la possibilité de poursuivre sa formation au-delà du certificat d'études (à Divonnes-les-Bains, hameau de Villar-1936). Bachelier (1ere et 2eme partie) en 1943, licencié en droit (1946), diplômé d'Etudes Supérieures en Droit Public (1947), il devient licencié en géographie (1950), il obtient un Diplôme d'Etudes Supérieurs de géographie consacré à l'nanlyse du relief du Pays de Gex (1952). L'agrégation de géographie et l'élargissement du recrutement en faculté lui ouvrent un poste à l'Université de Lyon (1966), et après la parution de son livre "Le Pays de Gex, terre frontalière" (1970) il devient maître de conférence, et enseigne la géographie régionale de la France. Il conduit des étudiants dans un stage d'application "sur le terrain" en prenant pour thème Belgarde-sur-Valserine. Le choix de cette ville et les recherches préparés pour le travail sont à l'origine de ce livre.

 

Ce livre de 608 pages comprend trois partie dont 284 figures

La 1ere partie : le carrefour ferroviaire (1852-1912) examine la création des cinq lignes de chemin de fer conduisant à Génêve, à Lyon, à Bourg par La Cluse, à Annemasse, à Divonne, à Chézéry, les projets de percées jurasiennes et alpines, les lignes de tramway à travers le département, les grands travaux de construction, l'installation de la gare, le projet de la gare à Coupy, les trafics de voyageurs et de marchandises.
La 2eme partie : La Compagnie anglaise (1971-1899) étudie comment ont été construits une grande usine à turbines, des piliers, des poulies et des câbles pour transporter l'énergie mécanique vers des usines appelées à venir s'installer sur le plateau de Bellgarde, quels sont les acteurs d'un projet si audacieux, qui sont les ,propriétaires de telles équipements, et comment s'établit le bilan final ? 
La 3eme aprtie : la Société Française des Forces Hydrauliques du Rhône (1899-1914-1918), expose les nouveautés dans l'aménagement du Haut-Rhône. L'usine de la Jonction devient la première centrale hydrauélectrique de France. Le succès suscite la convoitise de promoteurs (une douzaine) qui lance des projets de construction de nouveaux barrages à Génissiat qui l'emporte. La Société Française disparaît et avec elle une entreprise dominé par les capitaux suisses.

20210302093528177 0001

608 pages

2020

COMMANDER