Nom de l'association : Association pour la Restauration des Eglises de Leyssard (A.R.E.L.)

Leyssard vers 1910Adresse : Mairie de Leyssard, Le Bourg, 01450 LEYSSARD

Tél : 04 74 81 33 16 (Christian BRYON, président)

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site :

Objet :

  • Contribuer à la restauration progressive des deux sanctuaires de la commune de Leyssard, en collaboration avec la mairie de Leyssard :
    • Proposition de travaux.
    • Consultations et élaboration des dossiers.
    • Recherche du financement hors subventions.
    • Suivi des travaux.
  • Faire connaître l'histoire de ces deux monuments.
  • Les ouvrir régulièrement au public (manifestations diverses ; Journées du Patrimoine ; visites sur R.-V.).

 Type de patrimoine : L'association intervient sur le patrimoine architectural religieux de la commune de Leyssard. Compte tenu de son étendue et des difficultés de communication en hiver, cette paroisse se dota jadis de deux sanctuaires. L'abbé de Nantua en nommait le desservant, qui relevait spirituellement de l'archevêque de Lyon.

  • L'église principale, au bourg, N.-D. de l'Assomption, fut édifiée à la fin du XVe siècle (1470-1500). Un clocher porche fut ajouté au XVIe siècle (vers 1560). Une partie de celui-ci ayant été détruite sous la Révolution (arrêté du Représentant Albitte), il fut réédifié sous la Restauration (1825-1827). Les peintures murales du choeur (deux panneaux représentant l'un St Augustin, l'autre une Assomption de la Vierge) ont été inscrites sur l'inventaire supplémentaire des objets mobiliers classés (1993).
  • Une chapelle secondaire, au hameau de Solomiat, Sainte-Magdeleine, permettait de desservir Solomiat et Balvay, partie excentrée du village. Elle fut construite dans le courant du premier tiers du XVIe siècle, avec une nette rupture de style entre le choeur et la nef. L'autel, avec son décor peint, fut inscrit sur l'inventaire supplémentaire des objets mobiliers classés (arrêté préfectoral du 29 septembre 1992), ainsi que les peintures murales du choeur (arrêté préfectoral du 1er septembre 1993).

 Cadre géographique : Haut-Bugey, mais certains de nos adhérents sont burgiens ou lyonnais.

Choeur de l'église de Leyssard

Date de création : 10 mai 1991 (J.O. du 5 juin 1991).

Distinction : Lauréat du concours 1994 Un Patrimoine pour demain (hebdomadaire Le Pèlerin), pour le projet de restitution du porche d'entrée de Sainte-Madeleine. Prix reçu le 20 mars 1995, en l'auditorium du Louvre. Le porche fut réalisé, au début de 1996, à partir de matériaux anciens récupérés.

Nombre d'adhérents : 20.

Présentation : Au commencement, il y a vingt-quatre ans (1991), le clocher de Leyssard fissuré, les deux sanctuaires en état d'abandon, inquiétaient fortement Roger Bély, maire de Leyssard. Pour l'avenir, il eut l'idée de notre association. Il pensa qu'un petit groupe de gens motivés, préoccupé d'un unique domaine, saurait surmonter les difficultés. Aux premiers membres, cette mission sembla un moment impossible : comment parvenir à restaurer deux sanctuaires dans un bourg rural de moins de 200 habitants, aux ressources communales faibles (consommées par les questions de traitement des eaux et de revêtement des routes) ? Immédiatement, M. Bély finança la première tranche de travaux à partir de quelques rentrées particulières. Dès lors, le mouvement lancé, l'intérêt suscité, nous soutinrent et nous accompagnèrent : † Jean Bernard, curé de Poncin ; le Conseil général de l'Ain ; le Conseil régional ; † Michel Carminati, maire et conseiller général d'Izernore ; M. Mario Borroni, actuel conseiller général de ce canton ; Jean-Paul Desbat, architecte des Bâtiments de France ; Catherine Penez, conservateur départemental des objets d'art ; l'Association diocésaine d'Art Sacré ; † Lucien Guichon, député-maire d'Oyonnax, et Damien Abad, actuel député de la circonscription ; le Lions-Club Secili de Nantua-Oyonnax ; Michel Mourlevat, maire en exercice de Leyssard. Je n'oublie pas non plus J.-F. Dufour, directeur de la Société Nouvelle Barberot, partenaire précieux, et les artisans d'art, auxquels il fut fait appel. Sans ces responsables, ces créateurs, ces institutions, sans de généreux et fidèles donateurs, rien n'aurait été possible. Des fêtes, des conférences, des concerts, nous permirent de réunir les financements complémentaires nécessaires. Enfin, le découpage des travaux en tranches raisonnables, nous permit d'avancer régulièrement. Tirant profit des suggestions reçues, nous agîmes toujours avec l'ambition de restituer une beauté durable à nos deux monuments. Aux visiteurs d'aujourd'hui et de demain d'en goûter et juger le résultat.

Publications :

  • Christian Bryon, Leyssard, Au sujet de trois monuments, de deux dates et d'un ecclésiastique du XVIIIe siècle, Leyssard, A.R.E.L., 1993, 64 pages. Diffusion : Patrimoine des Pays de l'Ain.
  • Christian Bryon, Vivre les ruptures de l'Histoire à la fin du XVIIIe siècle : Jean-Louis Mathieu, curé de Leyssard, bourg rural du Haut-Bugey, district de Nantua (Ain). A paraître.
  • Jean-Louis Mathieu (1738-1804), curé de Leyssard, Journal. A paraître.