L'Abbaye de Chézery (Ain) - Abbés et histoire, Monastère et dépendances

Diapositive1

L'abbaye de Chézery fut fondée en 1140. Elle ne connut de période faste que durant un peu plus d'un  siècle, avant de voir s'effriter progressivement ses biens et son influence. Son monastère fut  totalement  détuit après la Révolution. La particularité de cette abbaye est d'être atypique, et ce à plus  d'un titre ! Relevant de Citeaux en Bourgogne, elle fut sous la dépendance de plusieurs souverainetés  : Genève  avec son fondateur Amédée Ier, la branche de Gex, la puissante famille des Thoire et  Villars, les  comtes  puis les ducs de Savoie, François Ier, les Bernois, et même les Espagnols. Parmi  ses premiers abbés, Lambert et Roland furent considérés comme Saints, dit-on, seulement canonisés  par "la voix populaire"  ou, peut-être, par la volonté d'un pape dissident d'Avignon d'origine savoyarde.  Plusieurs abbés furent  excommuniés. Un abbé fut promu à l'âge de 12 ans, Joseph de Savoie, fils  naturel du duc Charles-  Emmanuel II de Savoie. Les moines ne dormirent pas souvent dans leur  dortoir, brûlé au milieu du XVe  siècle et très tardivement reconstruit. Particularité, non des moindres,  les femmes étaient autorisées à  pénétrer dans le monastère, selon un privilège accordé par le Saint-  Siège, afin d'honorer les reliques de  St Roland dans l'église abbatiale ! 

 

Au cours des six siècles et demi d'existence de l'abbaye de Chézery, son histoire nous fera voyager de la  Dombes à Genève et du Pays de Gex à Seyssel, dans cette région frontalière que France et Savoie se  disputèrent si longtemps. 

 

30 euros

408 pages

Commander